vendredi, février 03, 2006

Mahomet et la caricature

Très tendance, publier les caricatures du célèbre prophète parues dans la presse danoise et norvégienne pour commencer, puis sur de nombreux blogs en France et à l'étranger.

Très tendance dans les pays musulmans de menacer éditeurs, peuples et gouvernements des pires sévices.

Air connu; on nous fait le remake des calottins et des bouffeurs de curé, à la différence près que cette fois-ci, il s'agit d'une opposition entre deux cultures religieuses différentes.

Qu'en penser? Au delà des caricatures elles-même, c'est de principes dont il s'agit. Un certain nombre de préceptes de la religion musulmane ne me plaisent pas.
Je suis catholique; non pratiquant ou si peu. Et je considère que si je me sens libre de critiquer, de façon argumentée, une autre religion, je n'ai pas à la brocarder, à la caricaturer de façon publique.

En celà, je n'approuve pas ces publications.

Et la liberté de la presse? Elle est indispensable, doit être défendue avec vigueur et ne doit pas connaitre de restrictions.

Mais...
Il y a un mais; il semble raisonnable que la presse s'astreigne à une certaine délicatesse, à une certaine réserve vis à vis de croyances profondes et répandues.
Et d'autre part, quant ces fameuses caricatures sont reprises par la presse européenne (Die Welt, El Periodico, Il Corriere delle Sera, etc...), je suis saisi d'un odieux soupçon: n'ont-ils pas sauté sur une bonne occasion de vendre du papier?

Quant à France-Soir, inutile de se poser la question. Ce titre, autrefois puissant est à l'agonie depuis si longtemps qu'une occasion pour être enfin sur le devant de la scène ne pouvait se rater. Et ce n'est pas l'éjection de Jacques Lefranc qui va donner le change.

Une caricature de Benoit XVI dans Al Whatan aurait fait deux lignes dans nos quotidiens .

En conclusion, la liberté c'est d'abord le respect. Le caricaturiste comme l'éditeur qui le premier a publié ne pouvait ignorer qu'ils allaient blesser.
Les blogs, les médias français qui reproduisent ces dessins en feraient-ils autant avec le grand rabbin Sitruck? On aurait tôt fait de hurler à l'antisémitisme.
Qu'on critique les religions, oui; qu'on les moque, non.
|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home