mercredi, février 08, 2006

La seule question qui n'a pas été posée...

A qui profite le crime?

Il y a, dans cette fameuse histoire des caricatures de Mahomet quelques éléments qui clochent, qui donnent à réfléchir; pourquoi ce décalage entre la publication et le début de l'indignation du monde musulman? Qui donne le signal et comment est-il relayé?

On a largement, abondamment analysé et commenté dans la presse et sur la blogosphère mais il y a un autre angle de vue possible: à qui profite le crime?

Aux américains? Pour "mouiller" l'Europe, la solidariser dans ses difficultés inextricables en Irak?
Bénéfice politique aléatoire.
Aux israëliens? Coup du Mossad, pour décrédibiliser le Hamas, vainqueur des élections, et refuser de négocier avec le nouveau gouvernement? Pas assez ciblé; et qui en septembre (à part Paco Rabanne!) savait que Sharon aurait ses ennuis de santé et que le Fatah ne conserverait pas le pouvoir?

Et les iraniens? Engagés dans un bras de fer avec les occidentaux à propos de leur programme nucléaire, ils ont tout intérêt à mettre l'adversaire dans la "mouise" et à démontrer au monde arabo-musulman qu'après le non-respect de la souveraineté irakienne, l'occident fait preuve d'un irrespect cynique pour la religion du prophète. Et qu'il n'est pas question de plier face aux exigences de contrôle du nucléaire iranien.
Bénéfice politique appréciable.

Et un coup de billard à trois bandes? La CIA, instruite par les réticences de nombreux européens lors de la préparation du conflit irakien, décide de "réveiller" les opinions publiques occidentales pour mieux les sensibiliser au danger du nucléaire perse...


Wait and see.
Observons.

PS: toutes mes excuses à Technorati pour cette accusation de censure; il semble que le service croule sous les demandes et qu'il s'agisse plutôt d'un blocage.
|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home