mercredi, mai 02, 2007

Se faire une idée du programme de Ségolène Royal

"Je veux des collèges de 600 élèves maximum et des classes de 17 élèves"
Trrrès bien;

Mais où va-t-elle trouver les espaces nécessaires pour construire?
Un exemple typique, caricatural, parmi d'autres de l'épais catalogue d'intentions de la candidate socialiste; je veux, je vais, je ferai mais sans jamais expliquer le comment, sans analyse ni méthode.

De l'épidermique, du sentiment, de l'émotion, une impression pénible de "polémiqueuse" immature;
si les débuts étaient calmes, on peut dire qu'elle n'a certainement pas contribué à élever le débat en s'énervant ("je ne m'énerve pas, je suis en colère"!).

J'avoue qu'elle me laisse absolument perplexe. Les lecteurs de Blog Et Piques ont certainement capté que je ne penchais pas vers la gauche; mais cette candidate là m'effraie.

Je ne vois pas comment elle pourrait exercer la fonction de Président sans déclencher un gigantesque bazar dont il serait difficile de se sortir.
On peut bien sûr penser que les socialistes expérimentés la "calment" en menant une politique une peu plus terre à terre. Je l'imagine isolée à l'Élysée, furibonde, les leviers importants confisqués par les éléphants affolés...
Politique-fiction?
J'espère sincèrement que oui; mais c'est une hypothèse qui m'est venue à l'esprit en l'écoutant.

J'écris ce billet tout en écoutant le débat qui continue; la voix monocorde de S.R. qui débite des intentions sans véritable vision d'ensemble.
Comme à chaque élection, ce débat aussi attendu qu'une finale de Coupe du monde n'aura en définitive pas vraiment fait avancer l'indispensable mue du débat politique.


|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home