mercredi, octobre 04, 2006

Indigénes: vérités?

J'ai donc vu ce film; bien filmé, bien joué mais avec une histoire, un scénario donc plutôt léger. D'où des longueurs qui font qu'il est difficile de sortir enthousiaste de la projection.

Quant au prix d'interprétation obtenu cette année à Cannes, il est permis de se demander quel était le niveau de la sélection! Non que les acteurs soient à critiquer, au contraire, mais leur prestation n'atteint pas l'exceptionnel qui seul devrait justifier un prix. "Bondieuserie" du jury?
Sans avoir le moins du monde regretté notre choix, il ne nous restera pas un souvenir très vivace de cette soirée.

Coup d'oeil à postériori sur les critiques et recherche de blogs y consacrant un sujet.
Quelques remarques: le rôle des armées d'Afrique du Nord et celui des indigènes a toujours été glorifié, a eu sa place dans les manuels d'histoire.
Le fait est que la 2° guerre mondiale (hormis la Shoah, "sur-présente") ne fait plus la une des gazettes depuis pas mal d'années.
Ce qui donne aux jeunes générations, sensibilisées par les problèmes liés à l'immigration et au communautarisme, que le fait était occulté. Non. Il avait simplement disparu de l'actualité.

Il faut cependant noter que le film, lui, occulte l'importance de la participation des français d'Algérie.

Et quand Djamel Debbouze parle des arabes utilisés comme chair à canon (chez Fogiel), c'est tout simplement faux. Du moins pas plus que les autres car hélas, la "chair à canon" était bien l'une des composantes des 2 dernières guerres mondiales.
Des chiffres: > 230 000 musulmans des 3 pays du Magheb, 12 000 tués.
> 176 000 français d'Algérie, 14 000 tués.
> 100 000 africains, 4500 tués

Quant au traitement réservé à la troupe par les officiers, n'oublions pas 1) que tout cela se passe il y a 60 ans
2) qu'il n'était pas vraiment différent de celui subi par les auvergnats ou les landais!

tags technorati :


|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home