vendredi, février 02, 2007

Sondages, abstention, vote blanc et nouveaux inscrits

Nos médias chéris et préférés adorent les sondages pour le grand bonheur et profit des instituts d'opinion.
Longtemps étales, enregistrant une lente et prudente montée de François Bayrou vers le titre honorifique, mais prisé des journalistes, de troisième homme (et Le Pen, alors?), ils viennent d'enregistrer un renversement.
Sarkozy battrait Royal.

Tout le monde doute des sondages, personne n'avoue s'y fier, journalistes compris. Mais ils continuent de nous être servis, distillés, commentés avec la plus parfaite régularité.

Ya quand même un blême...

Vous vous souvenez qu'en décembre, la presse a évoqué des inscriptions en masse sur les listes électorales.
Depuis, plus rien; le compte global à l'échelle de la France n'a pas été fait. Ou pas publié.
Quel peut bien être le chiffre réel des inscriptions supplémentaires par rapport à 2002? Ces inscriptions semblent (je dis bien semblent...) concerner la banlieue. Les sondeurs disposent-ils d'une possibilité de panel dans ces banlieues?
Interrogée chez FOG, Fadela Amara (Ni putes ni soumises) affirmait que le vote en faveur du FN serait important dans les cités...

Autre chose: avez-vous souvenir d'un sondage sur les intentions de vote? Or 2 ou 3 points de participation en plus changeraient peut-être la donne, non?
Les variables sont telles que les chiffres qui nous sont servis sont encore bien approximatifs....

L'édition en ligne du Figaro de cet après-midi évoque une incroyable attaque aux Mureaux: une centaine de cagoulés s'en sont pris aux automobilistes; 7 blessés chez les forces de l'ordre! Et curieusement, motus chez Le Monde, Libé et Le Nouvel Obs....

<div class="tags">technorati tags:
|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home