lundi, février 13, 2006

Des clics et des gaffes

En provenance de Stéphane Trano via Loïc Le Meur. Les politiques ont découvert Google AdWord et s'amusent comme des petits fous! La version Web 2.0 de "je colle une affiche sur la tienne"; on est passé du mur à la toile, de la colle au clavier mais les mentalités ne bougent pas d'un poil.
Un mail censé être émis par www.parti-socialiste.fr.

"Lancement d'une campagne de clics contre les pratiques commerciales de l'UMP

A vos souris

Lorsque vous tapez les mots CPE, Jack Lang, Ségolène Royal, Jospin, Fabius, Strauss-Kahn ou Parti socialiste sur www.google.frexternal link vous tombez sur des liens publicitaires vers le site de l'UMP ou de l'UNI.
En effet, le parti de Nicolas Sarkozy a "acheté" ces mots au moteur de recherche. Cette méthode a été dénoncée par de nombreux internautes.
Il existe un moyen assez simple d'exprimer notre désapprobation. Il suffit de cliquer sur ces liens. Chaque clic est facturé à l'UMP dans la limite d'un clic par ordinateur et par période de 24 heures. Cela signifie que tous les matins, vous pouvez taper les mots clés donnés ci-dessus et cliquer une fois sur chacun des liens publicitaires pointant vers le site de l'UMP. Cette première campagne de clics hostiles va "polluer" le trafic Internet du site de l'UMP, qui aura des difficultés à savoir si les internautes sontvenus par conviction ou par adversité.
Le coût de cette opération pour l'UMP pourrait aussi être suffisamment
dissuasif. A l'issue de cette campagne, l'UMP devrait abandonner cette méthode et si ce n'était pas le cas, il faudra la renouveler et l'intensifier.
Ca vaut le coup !
Faites passer..."

PS/UMP: vainqueur: Google!
|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home