jeudi, mars 09, 2006

Karl Marx et la mondialisation...

La mondialisation a déchaîné les passions devenant le nouveau bouc émissaire d'une certaine gauche. Le sujet n'est plus aussi présent dans les médias même si l'on en parle toujours beaucoup; débat dépassé, la question n'étant pas de savoir si l'on est pour ou contre mais comment s'y adapter, comment en tirer parti.

En nettoyant les dossiers de mon Mac, je suis tombé sur cette citation d'un texte de Marx, écrit en 1848!

"Les antiques industries nationales ont été anéanties et le sont encore aujourd'hui. Elles sont supplantées par de nouvelles industries dont l'introduction devient une question de vie et de mort pour toutes les nations civilisées: ces industries ne recourent plus à des matières premières locales, mais à des matières premières en provenance des régions les plus lointaines et leurs produits ne sont plus consommés dans le pays même mais dans toutes les parties du monde à la fois. Les anciens besoins qui étaient satisfaits par les produits nationaux font place à de nouveaux besoins qui réclament pour leur satisfaction les produits des pays et des climats les plus lointains.
L'autosuffisance et l'isolement régional et national d'autrefois ont fait place à une circulation générale , à une interdépendance générale des nations. "
|

Links to this post:

Créer un lien

<< Home